Decennie des Nations Unies pour la Biodiversite

News Invasion of the crayfish clones: Q&A with Ranja Andriantsoa

En 2005, des agriculteurs d'Antananarivo ont découvert une créature inconnue dans leurs rizières. Il s'agissait d'une écrevisse unique en son genre à Madagascar, qui s'est rapidement répandue sur les hauts plateaux du centre du pays.

Lorsqu'une équipe de chercheurs du Centre allemand de recherche sur le cancer de Heidelberg a séquencé son génome une décennie plus tard, ils ont confirmé qu'il s'agissait d'une espèce entièrement nouvelle et, fait remarquable, d'une espèce qui avait évolué au cours des 30 dernières années. D'une manière ou d'une autre, une mutation chez les écrevisses élevées en aquarium en Allemagne avait produit une progéniture entièrement femelle qui était un clone de la mère, capable de se reproduire sans mâles. Cette capacité rare se retrouve chez environ une espèce de vertébré sur mille ; il est encore plus rare qu'elle soit le seul moyen de procréer, comme c'est le cas pour l'écrevisse marbrée (Procambarus virginalis).

Article paru le 27 janvier par Rowan Moore Gerety

Concerned URL https://news.mongabay.com/2021/01/invasion-of-the-crayfish-clones-qa-with-ranja-andriantsoa/?utm_source=Mongabay+Newsletter&utm_campaign=360158ba24-Newsletter_2020_04_30_COPY_01&utm_medium=email&utm_term=0_940652e1f4-360158ba24-67244495&mc_cid=360158ba24&mc_eid=9ff561bd42
Source Mongabay
Release date 09/02/2021
Geographical coverage Madagascar
Keywords Ecrevis marbrée, Procambarus virginalis, espèces envahissantes, Centre de recherche sur le cancer de Heidelberg